Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Archives par Tags

Articles tagués avec: Europe Ecologie

La ruralité sur CFM Radio
7 avril 2016 – 11 h 52 min | Commentaires fermés sur La ruralité sur CFM Radio

TO160329-300x169.jpgJ’étais invité pour Europe Écologie – Les Verts le 29 mars dernier à l’émission « Table ovale sans Ellipse » animée par Claude de Vesins sur CFM Radio à Villefranche.

Je n’étais bien sûr pas seul. Jean-Sébastien Orcibal, pour le Parti Radical de Gauche et Bernard Morre, pour l’Union des Démocrates et Indépendants étaient les autres intervenants.

Le thème de cette émission politique proposé par Claude de Vesins était :

Quelles sont les opportunités que notre ruralité, qui dispose désormais d’un ministre issu de la région (aménagement du territoire, ruralité et collectivités territoriales), doit absolument saisir pour résoudre ou atténuer les problèmes qu’elle connait en agriculture, scolarité et dessertes aérienne et ferroviaire ?

Nous avons donc parlé agriculture, circuits courts, artificialisation des terres agricoles, commerces des centres villes, TGV, TER, aéroport, internet haut-débit, services publics…

On peut écouter et télécharger cette émission en cliquant ICI

Élections départementales : magouilles du gouvernement
17 mars 2015 – 8 h 13 min | Commentaires fermés sur Élections départementales : magouilles du gouvernement

Grille de nuances à notifier aux candidats.jpgEn Aveyron, les cantons Enne et Alzou et Lot et Dourdou ont donc fait l’objet d’un accord entre le Front de Gauche et Europe Écologie – Les Verts. Cet accord portant sur un programme et des candidats notait que le canton Enne et Alzou serait inscrit lors de l’inscription de candidature à la préfecture sous la nuance Front de Gauche (BC-FG) et le canton Lot et Dourdou sous la nuance Europe Écologie – Les Verts (BC-VEC). C’est ce qui a été fait. Rappelons que cette grille de nuance est fournie par la préfecture (voir ci-contre – cliquez dessus pour l’agrandir).

Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre par la marge, la presse en l’occurrence, que le binôme de Lot et Dourdou sur lequel je suis candidat était en fait intitulé Divers gauche (BC-DVG) par la préfecture. Grille de nuance - Courrier Préfecture -110315 - copie.jpgMalgré mes protestations écrites, la préfecture de l’Aveyron n’en démord pas et ne veut pas respecter la volonté des candidats d’être inscrit Europe Écologie – Les Verts (voir courrier ci-contre – cliquez dessus pour l’agrandir). Nous sommes donc inscrits sous la même nuance que d’autres candidats qui eux souhaitaient être inscrit sous cette nuance, afin de cacher leur véritable appartenance ou tout au moins le soutient du Parti Socialiste. Un comble pour nous !

Nous sommes bien sûr de nombreux candidats en France dans ce cas. Cela a des conséquences importantes : celle de sous estimer les candidatures écologistes. Car il s’agit bien d’une manœuvre de plus du gouvernement socialiste. Et cette manœuvre a et aura des conséquences importantes : d’abord dans les sondages qui paraissent un peu partout qui minorent fortement les scores des écologistes, mais aussi bien sûr dans les résultats de ces élections. Le but est simple : minorer les scores des partis autres que le PS et l’UMP.

Le secrétaire national adjoint en charge des élections d‘EELV, David Cormand, s’en est expliqué hier dans une conférence de presse.

 

Les écologistes seront présents dans la moitié des cantons en France.

Quelles que soient les stratégies choisi-es, leur ambition est de renforcer la présence des écologistes dans les assemblées départementales.

Cliquez sur « Lire la suite » pour lire la fin de cette note

Un site internet et une page Facebook pour suivre la campagne électorale
16 février 2015 – 16 h 52 min | Commentaires fermés sur Un site internet et une page Facebook pour suivre la campagne électorale

départementales 2015,lot et dourdouÇa y est, le site internet pour la campagne électorale est mis en ligne avec déjà quelques notes : http://cabrol-calmettes.blogspirit.com

 

La page Facebook a été ouverte aujourd’hui : https://www.facebook.com/cabrolcalmettes?ref=aymt_homepage_panel

Elections départementales : c’est parti pour la gauche et les écologistes sur le Bassin
1 février 2015 – 8 h 22 min | Commentaires fermés sur Elections départementales : c’est parti pour la gauche et les écologistes sur le Bassin

Pour une gauche... Lot et Dourdou.jpgNous avons donc annoncé hier matin nos candidatures pour les prochaines élections départementales. Quand je dis « nous », il s’agit du rassemblement d’Europe Écologie – les Verts et du Front de Gauche avec ses composantes locales pour les cantons Lot et Dourdou (Decazeville-Conques) et Enne et Alzou (Aubin-Rignac).

Il y a quelques semaines que nous travaillions à ce rassemblement, car il s’agit bien d’un rassemblement et non d’un ralliement d’une formation à une autre.

Pourquoi cette démarche ?

·      Parce qu’il n’était d’abord pas possible de faire alliance avec le PS :

o Contexte national : lois et mesures gouvernementales qui vont à l’encontre d’une vrai politique de gauche et écologique et qui sont à l’opposé de ce qui avait été annoncé durant la campagne électorale des élections présidentielles par François Hollande

o   Contexte local : pas réellement de différence entre un conseil général de droite ou de gauche. C’est même parfois pire avec un conseil général à majorité socialiste : Sivens dans le Tarn

·      Mode d’élection injuste fait pour satisfaire les tenants du bipartisme (PS et UMP), sans même une dose de proportionnelle comme il était prévu pourtant à un moment.

·      Partir séparés, c’était l’assurance de ne convaincre que nos militants et sympathisants respectifs, et encore…

·      Nous voulons être présent au second tour (12,5 % des inscrits) et pourquoi pas, être élus.

·      Après de nombreuses rencontres, nous avons choisi (PC, Parti de Gauche, EELV et Ensemble) de ne pas éparpiller les votes et d’essayer de construire une dynamique ensemble sur deux cantons touchant le Bassin, Enne et Alzou et Lot et Dourdou 

·      En unissant nos idées et nos forces et surtout en nous ouvrant vers les citoyens, nous espérons convaincre ou au moins intéresser au delà de nos cercles politiques respectifs et combattre ainsi l’abstention.

·      Il ne s’agit bien sûr pas d’effacer nos petites différences mais d’offrir une autre perspective aux électeurs que celle de la droite départementale avec J-C Luche ou du PS local.

·      Nous présenter ainsi unis, c’est aussi lutter contre le FN. On a vu avec les élections grecques que le meilleur rempart à l’extrême droite est la gauche que l’on appelle radicale associée aux écologistes, et non la droite ou le PS qui s’accommodent très bien de la présence de l’extrême droite.

·      C’est une démarche que nous voulons ouverte à toutes les personnes qui ont envie de participer, de simplement nous rencontrer pour évoquer des souhaits, nous aider à enrichir nos propositions pour construire un Aveyron plus solidaire et durable, pour redonner un espoir à toutes celles et ceux qui rêvent d’un autre monde et ne se résignent pas à subir.

·      Nous allons maintenant organiser sur les deux cantons des réunions pour aller à la rencontre des citoyens

 

Ci-dessous, vous pouvez télécharger la présentation des candidats :

 Les candidats titulaires .pdf

Et ci-dessous, vous pouvez télécharger la note de présentation donné à la presse :

 Pour une gauche citoyenne, écologiste et solidaire.pdf

Difficile en quelques lignes de présenter dans la presse les candidatures et les démarches des candidats. Il y a donc quelques petites erreurs dans les articles de la presse quotidienne régionale d’aujourd’hui. C’est le pourquoi de cette note sur mon blog.

 

L’article de La dépêche du Midi : Céline Cabrol et Jean-Louis Calmettes candidats

 

L’article de Centre-Presse ci dessous (cliquez sur l’article pour l’agrandir) :

Départementales - Jean-Louis Calmettes et Céline Cabrol candidats de la gauche radicale.jpg

Les élus écologistes régionaux seront à Decazeville le 17 février
28 janvier 2015 – 8 h 23 min | Commentaires fermés sur Les élus écologistes régionaux seront à Decazeville le 17 février

Affiche Tournée DECAZEVILLE.jpgEn 2010, 15 élus d’Europe Écologie – Les Verts et du Parti Occitan accédaient à l’hémicycle du Conseil régional. Ils ont été rejoints en 2014 par une autre élue.

Lors de la campagne électorale, ils s’étaient engagés à rendre régulièrement compte de leur mandat. Ils l’ont fait une première fois il y a environ deux ans où ils s’étaient arrêtés à Rodez. Ils reviennent en février dans les départements pour faire en quelque sorte le bilan final de leur mandat puisque c’est en décembre prochain ou janvier 2016 que ce conseil va être totalement renouvelé avec comme particularité, le périmètre régional qui va changer puisque Midi-Pyrénées est maintenant associé avec Languedoc Roussillon.

Cette tournée passera cette année par Decazeville le mardi 17 février à 18h30 à la salle n° 6 de la Maison des Sociétés, esplanade Jean-Jaurès.

Venez les rencontrer, échanger avec eux et faire part de vos attentes.

Avant de venir à Decazeville, les élus régionaux s’arrêteront à Rodez pour une conférence de presse et pour soutenir Victor Pollet-Villard qui passera ce jour là en jugement à Rodez pour avoir manifesté lors de la venue de François Hollande lors de l’inauguration du musée Soulages.

Cliquez sur la photo pour l’agrandir

L’Etat et le conseil général socialiste du Tarn choisissent de saccager une zone humide et d’imposer le projet de barrage de Sivens par la violence
3 septembre 2014 – 12 h 11 min | Commentaires fermés sur L’Etat et le conseil général socialiste du Tarn choisissent de saccager une zone humide et d’imposer le projet de barrage de Sivens par la violence

sivens1.jpg

J’étais dimanche à Sivens pour protester contre ce projet aberrant de construction d’un barrage envisagé principalement pour l’irrigation du maïs.

Les arguments contre ce projet sont légion : destruction de la dernière zone humide sur le Tescou, conflit d’intérêt, études manipulées, déni de démocratie, argent public dilapidé, soutien à une agriculture productiviste et polluante…

La commission nationale de la protection de la nature (CNPN) a prononcé par deux fois des avis négatifs en 2013 sur ce projet.

Vous pouvez retrouver tous ces arguments et l’historique de ce projet sur le site internet très complet du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet.

Sur le plan politique, c’est un conseil général socialiste, celui du Tarn, qui porte ce projet avec la CACG (Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne) où siègent de nombreux élus socialistes et des délégués des chambres d’agriculture principalement des FDSEA.

C’est un gouvernement socialiste qui envoie les gendarmes mobiles contre les protecteurs de cette zone humide. Un gouvernement socialiste qui engage là une bien mauvaise transition écologique.

Et enfin, Martin Malvy, président socialiste du conseil régional Midi-Pyrénées, mais aussi de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne soutient ce projet en finançant notamment les études. Le silence des élus socialistes tarnais et midi-pyrénéens sur l’intervention violente des forces de l’ordre ces trois derniers jours est d’ailleurs assourdissant.

Pourtant, tous se gargarisent à qui veut les entendre de « développement durable » de « protection des trames vertes et bleues », de « protection de la biodiversité »…

Le coût de ce projet est de 8,4 millions d’euros financé entièrement par de l’argent public et le fonctionnement est estimé à environ 325 000 euros par an. Tout cela pour permettre à un peu plus d’une vingtaine d’agriculteurs en réalité (et non 82 comme dit dans l’étude) de poursuivre une agriculture productiviste et polluante au mépris des petits agriculteurs ! On assiste là vraiment à du gaspillage d’argent public !

Les élus régionaux et locaux Europe Écologie – Les Verts, ainsi que les militants locaux sont très mobilisés. Des militants écologistes de l’ouest Aveyron n’hésitent pas à prêter main forte aux côtés de militants associatifs, de ceux de la Confédération Paysanne ou de simples sympathisants.

N’oublions pas que l’Aveyron est aussi concerné par de tels projets. Certains ne rêvent que de remettre en selle le projet de retenu de Vimenet. Soutenir nos collègues tarnais est indispensable si nous ne voulons pas voir ce projet revenir.

J’appelle les élus socialistes aveyronnais à intervenir auprès de leurs collègues tarnais pour que cesse immédiatement le déboisement débuté lundi à Sivens, pour demander le retrait des forces de l’ordre et demander qu’un moratoire soit mis en place en attendant le résultat des trois actions en justice non encore jugées.

 

Jean-Louis Calmettes

Secrétaire du groupe Europe Écologie – Les Verts de l’Ouest Aveyron

Conseiller municipal de Decazeville

Bordeaux : formation pour élus et Journées d’Été des écologistes
27 août 2014 – 17 h 53 min | Commentaires fermés sur Bordeaux : formation pour élus et Journées d’Été des écologistes

bordeaux.JPGLa semaine passée a été plutôt studieuse puisque j’étais à Bordeaux, d’abord pour suivre des formations destinées aux élus, puis ensuite pour participer aux Journées d’Été d’Europe-Écologie – Les Verts.

Le thème général des formations pour élus dispensées cette année dans le cadre de l’Université du Cédis était : Les élu-es locaux, au cœur de la transformation des territoires.

cedis bdx - PLUi -200814.jpgEt je dois avouer que les ateliers que j’avais choisis allant de la gestion de l’eau, aux villes en transition en passant par les politiques de déplacement, les PLUi, l’habitat participatif, l’urbanisme au service du développement durable… étaient tous très instructifs et très denses. Le choix des intervenants : universitaires, professionnels, consultants de bureaux d’études, responsables associatifs, élus expérimentés, auteurs d’ouvrages spécialisés… font de ces formations des outils indispensables pour des nouveaux élus, et il y en avant de nombreux cette année, mais aussi pour les élus expérimentés qui se perfectionnent sur certains sujets.

C’est aussi un moment pour échanger entre élus écologistes sur les avancées qu’ils ont pu réaliser dans les municipalités où ils siègent. Et globalement, le bilan est maigre. Les rapports de force avec notamment le Parti Socialiste ne nous sont pas favorables d’autant plus que la plupart des élus socialistes, cernés en permanence par tous les lobbies productivistes, ne voient pas l’urgence à agir pour mettre en place d’autres politiques plus écologiques et sociales.

Mais ils ne sont bien sûr pas seuls. Nous n’avons pas non plus à espérer des élus de droite ou du centre. Le retour de la voiture dans les centres villes des communes gagnées par la droite aux dernières élections municipales que je dénonçais dans une note précédente est bien réel. Et mes collègues de Toulouse, d’Anger et d’autres villes en ont témoigné.

 

Les ateliers des Journées d’Été sont eux aussi d’une grande qualité.

J’ai participé à un atelier pour mieux connaître la proposition de loi de la députée Laurence Abeille sur les ondes électromagnétiques. Et bien, malgré sa persévérance, c’est pas gagné ! Les lobbies des installateurs de téléphonie mobile sont omniprésents à l’Assemblée Nationale ou au Sénat. Les témoignages de Catherine Gouhier de la CRIIREM, d’Etienne Cendrier des Robins des Toits, de l’eurodéputée Michèle Rivasi et de la députée Laurence Abeille sont édifiants, comme l’est celui de personnes souffrant d’électro-hypersensibilité. Quoi qu’il en soit, EELV est le seul groupe au parlement à se battre pour limiter le seuil d’exposition de ces ondes qui nous cernent. Ca été l’occasion de connaître aussi le cheminement d’une proposition de loi entre l’Assemblée Nationale et le Sénat et de connaître toutes les astuces et manipulations pour mettre une proposition de loi aux oubliettes. Heureusement qu’il y a des députés comme Laurence Abeille !

 

e-car -transgironde.JPGMon intérêt pour tout ce qui touche à la mobilité a été assouvi. En plus de l’atelier du Cédis sur les déplacements, j’ai d’abord assisté à un atelier sur les compétences régionales en matière de transports et le chamboulement que la réforme territoriale va mettre dans ce domaine. En effet le conseil régional verra ses compétences élargies aux routes, aux transports départementaux, aux transports scolaires, aux ports et aux aéroports. Mais avec quels financements et quelle proximité ?

Les intervenants étaient de qualité puisque à côté de Bruno Duchemin du CESE, il y avait Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev et préisdent de l’UTP, Christian Boucarel de la FNAUT Aquitaine, le sénateur EELV Ronan Dantec et Jean-Yves Petit, vice président EELV de la Région PACA. Interventions de qualité suivies de questions pertinentes. Le VT interstitiel contenu dans la réforme ferroviaire fait couler beaucoup d’encre mais il faudra bien trouver des financements pour financer toutes ces futures compétences que les départements, imitant en cela l’Etat, devront céder sans pour autant donner les moyens financiers qui vont avec. Concernant les routes départementales, il y a peut-être un espoir de voir des aménagements cyclables en Aveyron si la Région a la compétence. Parce que le Conseil Général de l’Aveyron ne connaît pas les vélos. Pour les élus et techniciens de cette collectivité, il n’y a que voitures et camions qui comptent.

Un peu plus haut dans cette note, la photo du e-car du réseau TransGironde montre le choix fait par ce département de développer un vrai réseau de transport avec des Car à Haut Niveau de Services. On voit là tout le retard de l’Aveyron.

Samedi dernier était le jour du vélo aux Journées d’Été. Et il faut dire que Bordeaux et les communes limitrophes sont dans ce domaine au bon niveau. Mon vélo pliant m’a bien servi. Il faut dire que faire du vélo en toute sécurité est primordial et sans aménagements cyclables, difficile de développer ce mode de transport.

vélo-JDE-bdx-230814.jpgLe thème de l’atelier était « Le vélo, premier mode de transport de demain ? ». Avec là aussi des intervenants de qualité : Dominique Lebrun, coordonnateur interministériel pour le développement du vélo ; Jean-Marie Darmian, président du Club des Villes et Territoires Cyclables, venu en voisin de Créon où il est maire : Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris chargé de toutes les questions relatives aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public ; Françoise Coutant, vice-présidente de la Région Poitou-Charentes, chargée des transports.

L’occasion pour Dominique Lebrun de nous présenter le PAMA, Plan d’Actions des Mobilités Actives (vélo et marche à pied). Un premier pas vers une politique vélo, mais beaucoup reste à faire.

Jean-Marie Darmian a d’abord confirmé le retour de la voiture dans les villes principalement gagnées par la droite.

Il a aussi noté des relations difficiles avec la SNCF que ce soit pour le transport des vélos dans les trains que pour l’installation de box sécurisés aux gares.

Mais pour lui, et je pense qu’il a raison, une politique vélo ne se fera qu’avec un changement complet de mentalité et de gouvernance impliquant les habitants ainsi qu’un partage évident de l’espace public.

 

Enfin, je me suis intéressé au revenu de base en participant à un atelier sur ce thème en duplex avec la Dordogne où se déroulaient l’Université d’Été du Revenu de Base. Le sénateur EELV Jean Desessard qui était porteur de la motion adoptée en novembre dernier par le conseil fédéral d’EELV a chiffré la mise en place d’un tel dispositif et comment le financer.

 

Concernant l’ambiance de ces Journées d’Été, et bien je m’attendais à pire. D’abord, contrairement à mes craintes, il y avait beaucoup de monde. Preuve que notre situation n’est pas si désespérée que ça. Des débats intéressants et des plénières de qualité que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

Une Cécile Duflot en pleine forme qui a montré, et on le voit encore plus aujourd’hui, qu’elle a eu raison avec Pascal Canfin de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls.

J’ai rencontré dans les ateliers des sénateurs, députés nationaux et européens EELV très actifs, de même que de nombreux élus et militants qui ont envie de se battre pour changer notre société.

monique larzac.jpgEt bien sûr aussi, musique et fête pour les quarante ans de l’écologie politique magnifiquement illustrés par une BD « La vie de Monique ou 40 ans d’écologie politique ». Du naufrage du Torrey Canyon au Larzac, de mai 68 à la Gueule Ouverte, de la campagne présidentielle de René Dumont à celle de Noël Mamère, de Plogoff à Creys-Malville en passant par le Rainbow-Warrior et Tchernobyl, de Lalonde à Waechter, de Marie-Christine Blandin à Cécile Duflot en passant par Dominique Voynet…  

monique dany.jpeg40 ans de petites histoires qui ont fondé la grande histoire de l’écologie politique. Tout cela magnifiquement écrit avec beaucoup d’humour et de sensibilité à la manière d’un road-movie et illustré par des dessins très ligne claire d’Antoine Moreau-Dussault.

Photos : jlc et EELV pour les reproductions du livre La vie de Monique

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 

Des bonnes raisons d’aller voter dimanche pour Europe Écologie
23 mai 2014 – 16 h 11 min | Commentaires fermés sur Des bonnes raisons d’aller voter dimanche pour Europe Écologie

Dernier jour de campagne avant les élections européennes de dimanche. On ne peut pas dire que cette campagne ait déchaîné les foules aveyronnaises. Il faut dire qu’elle vient après des élections municipales difficiles.

Pourtant, localement, nous avons essayé de parler d’Europe depuis quelques mois.

Un exemple, Decazeville - Catherine Grèze.jpgCatherine Grèze, députée Europe Écologie de notre euro-circonscription, était venue à Decazeville en novembre dernier où elle avait apprécié nos projets et nos réalisations. La réhabilitation de la Zone du Centre avait retenu toute son attention car l’Europe participe financièrement à ce projet à hauteur de 900 000 euros sur un total de près de 12 millions d’euros. Dans sa lettre de janvier de cette année consacrée aux fonds européens, elle est revenue sur cette visite et sur la démarche exemplaire qui consiste à réhabiliter des anciennes zones d’activités plutôt que d’en construire de nouvelles, notamment sur des zones agricoles.

Mais d’autres fonds européens aidant les entreprises et les collectivités arrivent sur notre territoire par divers programmes : le Fonds européen de développement régional (FEDER), le Fonds social européen (FSE), le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER).

Le programme Leader sur le territoire Quercy-Rouergue aide par exemple à financer des petits projets innovants. C’est malheureusement un programme pas assez connu du grand public.

Bien sûr, les fonds de la PAC inondent aussi notre territoire, malheureusement plus destinés à une agriculture productiviste et polluante qu’à une agriculture paysanne.

 

table ovale européennes2014.jpgCette semaine, nous avions invité Gérard Onesta, ancien Vice Président du Parlement européen de 1999 à 2009 et actuel Vice Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées en charge notamment des questions européennes. Il est présent sur la liste Europe Écologie Sud-Ouest pour cette élection.

Après une conférence de presse à Rodez, il a tenu une réunion publique à Villefranche-de-Rouergue.

Il a également participé avec sept autres intervenants à l’émission politique « table Ovale » sur CFM Radio à Villefranche animée par Claude de Vesins. Vous pouvez retrouver cette émission en podcast en cliquant ici.

 

Bové-Grèze -affiche.jpgAlors que faire dimanche ?

Nous arrivons au terme d’une campagne qui a révélé les vrais visages et fait tomber les masques.
D’un côté, les nationalistes. Incapables de dépasser leurs craintes, ils chargent l’Europe de tous les fardeaux. Il faudrait la mettre à terre, faire fi des 60 ans de paix qu’elle nous a apporté et sanctifier les Nations qui sont pourtant la source des idées les plus réactionnaires et qui bloquent tout progrès social ou environnemental dès lors qu’il ne va pas dans le sens de leurs intérêts.
De l’autre, les gestionnaires, partisans d’une Europe qui se gère à la papa, sans trop en faire pour contrôler les dérives de la finance, pour changer les vieilles habitudes agro-industrielles et sans s’attaquer au paradigme de la compétition pour imposer celui de la coopération. On se contente de se partager la barre quand il faudrait changer le cap et améliorer le navire.

Heureusement, cette campagne a montré qu’il existe une autre voie, celle des européens convaincus. C’est parce qu’ils veulent plus d’Europe que les écologistes veulent la rendre meilleure ; c’est parce qu’ils veulent plus d’écologie qu’ils veulent rendre l’Europe plus forte ; c’est parce qu’ils sont fiers d’être européens qu’ils veulent une Europe plus juste, respectueuse des hommes, des femmes et de l’environnement, qui ne transforme pas son sous-sol en champ de mines ni la mer Méditerranée en cimetière de migrants.

Nous avons montré qu’Europe et écologie font la paire, qu’ils vont plus que jamais ensemble et qu’ils sont plus que jamais nécessaires. C’est ce tandem de valeurs et de solutions qui améliorera la condition de vie des Européens, qui changera durablement les relations internationales et qui permettra de faire de l’Europe le fer de lance d’un nouveau modèle de société.

A quelques jours du scrutin, rien n’est écrit, tout est possible. Il est encore temps de faire gagner l’écologie et de mettre en échec un Front national, qui n’a rien proposé si ce n’est sa haine de l’autre. Il est encore temps de faire mentir les pronostics qui annoncent de nouveaux records d’abstention. Il est temps, pour toutes celles et ceux qui croient encore en l’Europe, de lui donner un nouveau souffle et de transformer l’essai de 2009.

Du local au global, dimanche prochain, donnons vie à l’Europe de l’écologie !

Votons pour la liste Europe Écologie menée par José Bové et Catherine Grèze !

Voter pour la meilleure équipe qui a le meilleur projet pour Decazevile
27 mars 2014 – 14 h 34 min | Commentaires fermés sur Voter pour la meilleure équipe qui a le meilleur projet pour Decazevile

decazeville.jpgC’est en fait la véritable question que chacun doit se poser dimanche avant d’aller voter.

J-P VAUR - FR3 -230314.JPGCela fait maintenant plus de quatre mois que l’équipe de Réussir Decazeville menée par Jean-Pierre Vaur est au travail. Je dois avouer que j’apprécie un peu plus tous les jours l’apport des nouveaux candidats et je l’espère, futurs élus de cette liste. Ils apportent à notre équipe ce sang neuf, cette spontanéité, mais aussi la modernité qui manquait à l’équipe sortante. Mais n’oublions pas non plus que nous sommes neuf élus sortants expérimentés avec un ou plusieurs mandats dans la majorité à la commune et à la communauté de communes à notre actif. Nous connaissons donc parfaitement le travail et les arcanes des collectivités locales. Chacun d’entre nous travaille déjà avec des personnes et des structures décisionnelles en matière d’emploi, d’aménagement du territoire, d’environnement, d’habitat, d’urbanisme, de travaux, de social… Nous sommes donc immédiatement prêts à entrer au service des Decazevillois, tant à la commune qu’à la communauté de communes. Nous connaissons et nous avons déjà l’habitude de travailler avec beaucoup de futurs élus à l’intercommunalité et même sur certains dossiers, avec des élus de la communauté de communes de la Vallée du Lot.

Réussir Decazeville est aussi la seule liste avec des candidats écologistes puisque il y a dans ses rangs deux candidats Europe Écologie – Les Verts. C’est important. Tous vous diront qu’ils sont écolos. Mais dans les faits, on s’aperçoit que la plupart des candidats n’ont pas une réelle conscience de la gravité de la situation dans laquelle notre planète se trouve et ont une connaissance réduite des enjeux écologiques sur notre territoire et donc des solutions à apporter.

Nous avons donc une bonne équipe, mais nous avons aussi un bon projet qui prend en compte nos possibilités financières sans augmenter la fiscalité. Un projet tourné vers la solidarité et la santé, l’attractivité de notre ville en termes économique, touristique et associatif, la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie avec notamment la propreté de nos espaces publics et pas seulement en centre-ville, la mobilité des personnes, la culture et le sport… pour pouvoir bien vivre ensemble sur ce territoire que nous aimons tous.

Alors dimanche, votez pour la meilleure équipe qui a le meilleur projet, votez pour Réussir Decazeville avec Jean-Pierre VAUR.

En pleine campagne !
4 mars 2014 – 15 h 39 min | Commentaires fermés sur En pleine campagne !

journal.jpgComme vous le constatez, je ne poste pas beaucoup de notes sur ce blog pour le moment. La cause à la campagne électorale. Il a fallu préparer tous les documents de campagne et nous sommes en train actuellement de distribuer en porte-à-porte notre journal de campagne. Nous avons de plus trois soirs par semaine à 18 h une réunion dans un quartier différent de Decazeville.

recto.jpgDans un peu moins de trois semaines, le premier tour de ces élections. Les échanges que nous avons actuellement lors de la distribution de notre journal de campagne sont réconfortants et nous rendent optimistes. Mais rien n’est joué. Ce n’est que le 23 mars ou le 30 mars au soir que nous serons fixés. En attendant, nous poursuivons notre campagne sur le terrain.

decouverte-equipage-parc interco.jpg

 

J’animerai avec Jean-Pierre Vaur, notre tête de liste, une promenade guidée dans la Découverte, sur ses hauteurs et sur le plateau des Equipages le 15 mars 2014. Cette promenade a pour but de montrer toutes les possibilités de ce site et de montrer les aménagements prioritaires que nous souhaitons y réaliser.

Le rendez-vous est fixé à 14h, à l’arrière du Musée de Géologie Pierre Vetter.

 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Le site de campagne : http://www.reussir-decazeville.net

La page Facebook