Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Archive par Auteur

Articles par

Les causses de la lavande (Servanac)
2 juillet 2009 – 13 h 09 min | No Comment
La vidéo du Mondial 2009 aux 2Alpes
1 juillet 2009 – 14 h 47 min | No Comment

Mondial du VTT 2009

Retour sur La Renardière du 28 juin
1 juillet 2009 – 14 h 09 min | No Comment
Petit retour sur la Renardière 2009 qui à fait quelques mécontents!!  Je m’explique.

J’avais décidé de m’engager sur le 60km car le 80 et 95km était trop dur pour moi. Donc dès les premiers kilomètres la bifurcation pour les circuits 20, 60, 80 95 et les autres c’est à dire 40, 50 et 60 se fait. Très vite le balisage semble être des flèches de peinture bleu qui nous conduise sur une large piste forestière qui devait être un GR. 15km de piste plus loin, à un carrefour plus aucune flèche, rien, à part une option qui nous indique que nous somme sur le retour du 20km!!! Une bonne quinzaine de VTTistes se regroupent ne sachant de quel coté partir. Après quelques minutes de réflexion je décide de retourner au départ avec un autre gars bien furieux de ne pouvoir faire le circuit de 80km. Les autres se sont dispersés chacun de leur coté partant à l’aventure en espérant retrouvé un balisage.

De retour au départ nous suivont le circuit de 50km. Plusieurs fois nous somme surpris de ne plus voir de balisage donc les demi tours sont fréquent. Flèche trop petite et souvent mal placé nous font perdre notre plaisir de rouler.

Au final sans ne jamais avoir pris le circuit de 60km je fini avec 68km au compteur!!  Les organisateurs ont été plusieurs fois interpellé sur le balisage plutôt moyen. De plus apparament nous avons suivi les mauvais fléchage!! Les flèche bleu du départ ne nous concernait pas!!!!  Mais fallait-il le savoir??!!!

A noter quand même pour faire remonter la balance, les points positifs notamment au niveau des ravitaillements corrects et du repas ofert à l’arrivée avec une assiette bien garnie. Et les superbe paysage du coin.

La Renardière 2009
17 juin 2009 – 16 h 05 min | No Comment
Les verts appellent à voter pour la liste Europe Ecologie ce dimanche 7 juin
3 juin 2009 – 18 h 13 min | No Comment

Flyer_bonne_fete_maman.jpgVous pensez que l’Europe ne joue aucun rôle dans notre vie et que le vote du 7 juin aux élections du Parlement Européen n’engagent pas notre avenir à tous, vous ne savez pas que le Parlement Européen inspire 80 % des législations promulguées en France, vous hésitez à aller  voter.

Vous devez prendre conscience que dimanche, nous serons face  à un choix crucial : ou nous allons vers une Europe écologique et solidaire dans laquelle les conditions de travail, de vie, de santé, d’alimentation, de transport seront changées, l’environnement et la biodiversité préservés, ou bien nous persistons dans cette Europe libérale, celle du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, incarnée en France par Nicolas Sarkozy. Cette Europe là n’apporte aucune réponse à la débâcle financière, au chômage, à la précarité et elle participe à la destructions des ressources naturelles.

Si vous pensez que face aux graves crises économiques, sociales et écologiques que nous subissons, face au réchauffement climatique qui s’accélère, seule la transformation écologique de la société permettra de relever ces défis, alors vous irez voter pour la liste Europe Ecologie menée par José Bové dans le Sud-Ouest.

Si vous voulez être conforté dans votre décision, regardez ce vendredi 5 juin sur France 2 à 20h40 ou allez voir au cinéma le film « Home » de Yann Arthus-Bertrand : « la planète est en danger, il nous reste 10 à 20 ans pour changer de mode de consommation et de production… ».

 

Marie-Claude CARLIN

Porte-parole des Verts de l’Aveyron

 

Midi Libre - Logo.png

Léon Maillé intervient dans Midi Libre du 5 juin 2009

 

 

Européennes : « Ce José Bové qui (les) dérange »

« La réussite de la campagne d’Europe Ecologie, et notamment de certains de ses leaders comme Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly ou José Bové dérange.
« A tel point que, pour tenter de nuire à José Bové, l’hebdomadaire Politis et Jean-Luc Mélenchon ont diffusé une phrase tirée du livre de Claude-Marie Vadrot et de José Bové, « Un paysan pour l’Europe » en modifiant la ponctuation, ce qui créait un quiproquo sur l’engagement de Bové pour le non au traité constitutionnel européen. La polémique est ainsi lancée, dans laquelle sont même tombés des journalistes. Politis s’est alors excusé eu publiant un erratum, et Jean-Luc Mélanchon a fait de même sur son blog.
« D’autres ont préféré donner raison à Confucius : « Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt » en critiquant mal à propos la démarche de Bové au lieu de prendre conscience de ce qu’il dénonce.
« Pourtant, Eva Joly, après tant d’années en tant que juge d’instruction, a compris qu’il valait mieux rentrer dans l’Europe afin de décider de règles strictes pour l’argent sale plutôt que de se contenter d’appliquer les lois laxistes de gouvernements complices. Jean-Paul Besset, de la Fondation Hulot, partant du principe « qui n’avance pas recule », a décidé de « franchir des degrés de plus » en entrant en politique. Idem pour Yannick Jadot, ancien directeur de Greenpeace, qui a « décidé de sauter le pas de l’associatif vers la politique ». Comment reprocher à José Bové d’avoir, dans le même but, le courage de mettre les mains dans le cambouis de la politique plutôt que de se contenter d’entonner le perpétuel « c’est la lutte finale » en attendant que notre terre (et nous avec) ne s’éteigne tranquillement ?
« L’Europe a besoin de responsables écologistes courageux. Il serait dommage qu’un seul Aveyronnais en doute encore ». 
Léon MAILLE

Avant d’aller voter, un dernier petit message de José Bové enregistré à Sébazac :

Pas un centime de la Région et du Département pour la RN 88 en Aveyron
1 juin 2009 – 7 h 01 min | No Comment

Communiqué des Verts de l’Aveyron


Il ne faut pas un centime de la Région et du Département pour la RN 88 en Aveyron

 

borne RN 88.pngDécidemment, le Grenelle de l’Environnement tourne à la farce, même en Midi-Pyrénées. Farce tragique certes, car elle se fait sur le dos de notre environnement, de notre planète et des générations futures.

Alors que le plan Rail voté par le Conseil Régional Midi-Pyrénées sonnait comme un espoir pour rééquilibrer les modes de transports en faveur du train sur notre territoire, l’Etat annonce un déblocage de moyens financiers pour aménager des routes.

Plus grave, les élus locaux, de gauche et de droite confondus, veulent faire peser sur les contribuables de l’Aveyron et de Midi-Pyrénées le financement des aménagements sur la RN 88, route nationale, qui est donc de la compétence seule de l’Etat.

Alors qu’avec la grave crise qui nous touche ces deux collectivités, Département et Région, devraient mettre tous leurs efforts sur les compétences dont elles ont effectivement la charge : social, environnement, transports, santé, habitat, culture, formation, économie…, elles décident de prendre part au financement d’un projet qui ne les concerne pas !

La position de M. Malvy nous surprend, d’autant plus que son collègue M. Souchon président socialiste de la Région Auvergne, refuse fort justement de financer les routes nationales dont la RN 88, y compris dans la déviation du Puy.

Le rôle des élus n’est pas de répondre à des tendances prétendues inéluctables mais au contraire, de chercher à les infléchir dans le sens de l’intérêt général et du long terme.

On ne peut pas claironner à tour de discours faire du « développement durable » et être « sensible au réchauffement de la planète » et donner des financements à des projets qui incitent à l’accroissement du transport international de marchandises par la route, qui contribuent à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, à la destruction et à la compartimentation d’espaces naturels.

Nous espérons un réveil et un sursaut des élus de gauche afin de mettre à mal ce projet néfaste pour l’Aveyron tant pour notre environnement que pour notre économie. Nous savons, et l’exemple de l’A75 ne fait que le confirmer, qu’une route rapide aspire essentiellement les entreprises déjà présentes au détriment de territoires proches alors désertifiés. Est-ce là ce modèle de développement que nous voulons pour notre département ?

Argumentaire plus complet en cliquant ici

Les réactions de la presse suite à ce communiqué :

RN88 – VERTS – ARTICLES PRESSE.pdf

 

Comprendre les enjeux pour l’agriculture de cette élection européenne
24 mai 2009 – 15 h 02 min | No Comment

 

sebazac-reu.publique.jpg

José Bové a profité de son passage en Aveyron, département rural qu’il connaît bien, pour parler d’agriculture et d’alimentation.

Si l’on veut réellement comprendre les problèmes et les enjeux réels de l’agriculture aujourd’hui, l’importance énorme de ce secteur sur notre alimentation, notre santé et notre environnement, il vous faut à tout prix regarder les deux vidéos de l’intervention de José Bové à Sébazac.

 

Dans la première vidéo (15 mn), José Bové revient sur les problèmes que connaissent actuellement les viticulteurs et les producteurs de lait, les mensonges du gouvernement, les causes de ces crises et comment y remédier.

Dans l’affaire du rosé « coupé », le gouvernement dit son irresponsabilité alors qu’il a donné son feu vert. Barnier a donc menti et le gouvernement est « mouillé » jusqu’au bout, si l’on peut dire (sic).

Plus généralement José nous parle de la viticulture, du « Codex Alimentarius » chargé de définir les règles de commerce sur des produits alimentaires sans tenir compte de la qualité et de l’impact de ces produits industriels sur l’homme et l’environnement, codex chargé de préparer des goûts standardisés et artificiels à des prix défiants toute concurrence comme ce « vinicola » que dénonce José Bové. La viticulture est en grand danger par ce processus.

Pour la crise du lait, là aussi Barnier a menti.

Le vote au Parlement européen a vu les libéraux (MoDem) et la droite voter ensemble pour le démantèlement des quotas laitiers et les Etats, dont l’Etat français, ont appuyé cette position.

José Bové revient sur le démantèlement de la PAC qui représente 40% du budget européen, sur la transparence des aides directeslongtemps refusée par les gouvernements français successifs et la FNSEA.

L’enjeu est de mettre en place une nouvelle PAC qui permette à de nombreux paysans de s’installer, d’organiser une production diversifiée et d’avoir une agriculture qui protège l’environnement.

 

 

Dans la deuxième vidéo (10 mn), José Bové revient sur les OGM, les combats, la victoire partielle et annonce le prochain combat pour l’interdiction des aliments OGM dans l’alimentation animale.

Il revient sur la victoire des citoyens pour l’interdiction des hormones sur le bétail européen et l’interdiction de l’importation du bœuf aux hormones, les représailles américaines sur le Roquefort et les récents accords en la matière.

Il termine en nous mettant en garde sur les décisions de l’OMC qui veut augmenter autoritairement les échanges entre pays et continents.

Deux vidéos qui nous font comprendre pourquoi il faut voter Europe Ecologie le 7 juin.

 

Pays de Cocagne et le Pastel
7 août 2008 – 19 h 09 min | No Comment

Le Pastel : son histoire Époque faste : Deuxième partie du XV à 1562 qui fait la fortune de Toulouse et sa région. Un des premiers problèmes posés à la commercialisation du pastel résulte de l’inégalité entre la très bonne qualité de la teinture obtenue…

Pays de Cocagne et le Pastel
7 août 2008 – 19 h 09 min | No Comment

Le Pastel : son histoire Époque faste : Deuxième partie du XV à 1562 qui fait la fortune de Toulouse et sa région. Un des premiers problèmes posés à la commercialisation du pastel résulte de l’inégalité entre la très bonne qualité de la teinture obtenue dans les plaines du Lauragais et de[…]

Le Pays de Cocagne, Bien sur il existe !….
7 août 2008 – 18 h 53 min | No Comment

L’origine de l’expression : Pays de Cocagne, remonte au début du XIII et évoque toute la richesse symbolisée par le Pastel dans l’économie du Lauragais et de l’Albigeois où la plante fut cultivée et sa teinture commercialisée.