Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Environnement, Les verts

Premier article sur mon ouvrage  » Et au milieu coule du cadmium « 

Déposé par dans 8 octobre 2019 – 15 h 52 minPas de commentaire

« Et au milieu coule du cadmium » : livre-témoignage sur la pollution industrielle à Decazeville

Sensible aux questions écologiques, Jean-Louis Calmettes, élu local bien connu du Bassin Decazevillois, sort un ouvrage intitulé "Et au milieu coule du cadmium". Un plaidoyer contre les pollutions industrielles dont ont été victimes les cours d'eaux environnants, notamment en raison de l'activité de l'entreprise Vieille Montagne de Viviez...

Par Aveyron Digital News- 8 octobre 2019

Jean-Louis-Calmettes-rivière-Lot-Boisse-Penchot-696x391.jpg

Jean-Louis Calmettes - auteur et témoin de l'évolution de tout un éco-système sur le Bassin Decazevillois @adn12

Né au début des années cinquante à Decazeville, cité minière et sidérurgique située dans le nord-ouest de l’Aveyron, Jean-Louis Calmettes a pratiquement toujours vécu dans cette ville et le village proche de Livinhac-le-Haut situé à la croisée de l’Aveyron, du Lot et du Cantal.

Un enfant du « Pays Noir » 

Il a connu dans ses jeunes années la rue Clémenceau à Decazeville comme il aime à s’en souvenir dans la préface de son ouvrage :

« J’ai connu dans mes premières années, de la fenêtre de la rue Clémenceau, à Decazeville où nous habitions, les usines, avec les cheminées de toutes hauteurs crachant des fumées ocres et noires, le bruit des tubes en acier fabriqués par l’usine Vallourec qui s’entrechoquaient, les sirènes qui rythmaient les horaires de travail, les odeurs de métaux en fusion et de charbon… avec en fond de ce décor, les terrils où étaient acheminés les rejets de l’exploitation des mines et de la sidérurgie »

Son arrivée, vers l’âge de dix ans, à Livinhac-le-Haut lui a permis de constater qu’il existait tout proche, « une presqu’île protégée de tout ce tumulte et de cette noirceur par les méandres de la rivière Lot ». Il s’adapte à cette nouvelle culture et cette nouvelle vision de paysage de campagne. Il fait des études techniques industrielles puis une formation commerciale à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Rodez, qu’il va compléter par une formation sur les déchets au lycée polyvalent de Decazeville.

Prise de conscience

Son parcours et son enfance lui permettent ainsi d’avoir un double regard sur ce territoire tout à la fois urbain et rural, industriel et environnemental : deux univers aujourd’hui réunis au sein de la même Communauté de Communes.

Au fil du temps, Jean-Louis Calmettes a aussi pris conscience de la nécessité de préserver les eaux fluviales du territoire, ainsi que sa biodiversité. Et pour en témoigner, c’est l’écriture qui s’est peu à peu imposée à lui :

« Les débordements industriels ont été nombreux sur le Bassin de Decazeville, avec des conséquences importantes sur la qualité de l’air, des sols, des eaux et du paysage, mais également sur l’état sanitaire des habitants. Une partie des pollutions occasionnées par ces débordements s’est retrouvée dans les eaux de la rivière Lot, jusque dans l’estuaire de la Gironde. »

Très impliqué dans la vie associative et culturelle locale, il est également conseiller municipal à Decazeville depuis 2001 et ne manque pas de sensibiliser tout un chacun sur ces questions bien actuelles de l’écologie.

Pour lui, cet ouvrage « n’est ni un ouvrage historique, ni un ouvrage technique et encore moins sociologique. Il est simplement le témoignage d’un habitant d’un territoire, amoureux de ses cours d’eau, de ses paysages et soucieux de ses habitants ».

Pollution des eaux et environnement

Jean-Louis Calmettes met en exergue la question des pollutions sur la rivière Lot dans les années 80, notamment celle de 1986, ainsi que leurs répercussions sur la santé et l’environnement.

Rencontre-du-Lot-et-la-rivière-Riou-Mort.jpg

Zone de propagation des pollutions imputables à l’entreprise Vieille-Montagne dans les années 80, à la rencontre du Lot et de la rivière Riou-Mort.@ADN12

Il s’interroge également sur les dernières mesures de réhabilitation des terrains fortement pollués par l’entreprise Vieille-Montagne à Viviez.

Même s’il semble y avoir eu des avancées heureuses grâce à cette réhabilitation sur la qualité des eaux de la rivière Lot ces dernières années, l’auteur souhaite rappeler que le problème n’est pas entièrement résolu :

« 1,3 million de m3 de déchets dangereux provenant de la dépollution sont désormais stockés dans une alvéole à flanc de colline suspendue au-dessus des habitants de Viviez et de la rivière Riou-Mort, qui se jette deux kilomètres plus loin dans le Lot ! »

 

 

 

 

 

Le Projet Solena en questions

Jean-Louis Calmettes évoque notamment l’avenir de ces terrains au travers du projet Solena, un centre de traitement et de stockage de déchets ménagers à Viviez et Aubin, à à peine 200 mètres d’un site classé Seveso (SNAM).

Il est évident que si un violent incendie éclatait dans l’usine de traitement et de stockage de déchets, ce qui arrive malheureusement souvent sur ce genre d’équipements, son extension à la SNAM serait une catastrophe pour Viviez, Aubin et tout le Bassin de Decazeville…

Pour tout ça, Jean-Louis Calmettes veut croire en un sursaut de la population locale, qui selon lui, « ne veut plus maintenant de ces projets ! ».

 

Prix du Pays Noir 2019

Le-livre.jpgLe 13 août dernier, une version courte de cet ouvrage a obtenu le Prix du Pays Noir 2019, au château de Gironde, dans la catégorie « document ». Ce prix créé en 2014, est destiné à encourager, réveiller et révéler les talents des amoureux du « Pays Noir ».

Le livre est en vente depuis fin septembre dans plusieurs librairies de la région :

 

Presse Bulle. Maison de la Presse, 111, rue Cayrade à Decazeville;

Maison du Livre. Passage des Maçons à Rodez;

Librairie Folle Avoine. 7, arcade Alphonse de Poitiers à Villefranche de Rouergue;

Librairie Calligramme. 75, rue Joffre à Cahors;

Librairie Le Livre en Fête. 27, rue Ortabadial à Figeac;

« Le Chant du pain ». Fournil, boulangerie à Boisse-Penchot;

Maison de la Presse. Ronald Verdun, 42, avenue Gambetta à Capdenac-Gare;

SCHEID Tabac Presse. 63, boulevard du Tour de Ville à Cajarc (46)

Vous pouvez suivre l’actualité de ce livre sur sa page Facebook.

xlogo.png.pagespeed.ic.YDp-LHovkQ.png


En savoir plus : Vivre à Decazeville et sa région

Vous serrez aussi intéressez par : ,,,