Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Archive par Mois

Article Archive pour avril 2018

Résultats de l’examen de TAXI
15 avril 2018 – 23 h 00 min | Commentaires fermés sur Résultats de l’examen de TAXI

Résultats Admissibilité du 27/03/2018 département de l’AVEYRON

Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron
14 avril 2018 – 14 h 55 min | Commentaires fermés sur Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron


Activités du cercle

Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron
14 avril 2018 – 14 h 52 min | Commentaires fermés sur Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron

Nous vous attendons nombreux au 5éme Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron.
Il se tiendra les 9 et 10 juin 2018, dans la salle des fêtes du Parc de la Victoire à Millau.
Pour tous renseignements :voir le site du Salon


Activités du cercle

SAINT-GENIEZ d’OLT et d’AUBRAC
13 avril 2018 – 16 h 18 min | Commentaires fermés sur SAINT-GENIEZ d’OLT et d’AUBRAC

Vous êtes nombreux à nous demander d’une part quand paraitra le « livre de l’année » et d’autre par quel sera son contenu. Pour ce qui est de la date de parution, ce sera comme à l’accoutumée lors des Journées Généalogiques de l’Aveyron, c’est-à-dire les 8 et 9 septembre 2018. Quant au contenu, nous vous prions de bien vouloir trouver ci-dessous un extrait du sommaire
St-Geniez-d’Olt à travers les âges
histoire et patrimoine
« La justice des montagnes et des quatre châtellenies » par Jean DELMAS
St (…)


Actualités

Lettre d’information n° 97 Avril 2018
12 avril 2018 – 16 h 11 min | Commentaires fermés sur Lettre d’information n° 97 Avril 2018

Cher(e) Ami(e) Généalogiste,
Vous êtes toujours de plus en plus nombreux à rejoindre l’association pour partager tous ensemble notre passion commune pour la généalogie et l’histoire. Cette passion, toute l’équipe du conseil d’administration s’attache à la faire vivre au travers des différentes actions que nous menons. Dans les mois qui viennent, nous vous donnons plusieurs rendez-vous qui seront autant d’occasions d’échanger ensemble.
Tout d’abord, le Salon Généalogique et Historique de l’Aveyron que (…)


Lettre d’information

Piscine municipale : un dossier mal géré dès le départ
11 avril 2018 – 8 h 05 min | Commentaires fermés sur Piscine municipale : un dossier mal géré dès le départ

piscine-dkz-années2000.jpg

La municipalité a donc tenu lundi une conférence de presse pour donner des précisions sur la fermeture de la piscine municipale cet été et pour confirmer une éventuelle réalisation de travaux pour une réouverture en 2019.

La plupart de ces précisions correspondent d’ailleurs à ce que j’annonçais dans ma note du 29 mars et dans celle du 3 avril.

Mais la principale raison de ce fiasco a été volontairement omise.

Ce dossier a tout simplement été très mal géré par l’équipe Marty.

Le plan de financement des travaux de rénovation de la piscine que nous avons voté à l’UNANIMITÉ le 12 avril 2017 comportait une participation de la Région de 390 000 euros à ce projet. Or une telle participation de la Région pour ce plan de financement était impossible pour plusieurs raisons.

plan financement-120417.jpg

Depuis 2015, les critères relatifs aux financements de la Région pour les équipements sportifs étaient très clairs. Les bénéficiaires devaient être des « EPCI* à fiscalité propre », c’est à dire la communauté de communes pour notre territoire. Mais il était également précisé que « dans l’hypothèse d’une maîtrise d’ouvrage communale pour des raisons dûment justifiées, l’aide de la Région est conditionnée à l’apport d’un fonds de concours communautaire au moins équivalent à l’aide de la Région ».

Il était donc très clair que la communauté de commune devait participer à ce financement pour que la commune puisse obtenir des aides de la Région. Or la note et le plan de financement que l’on nous a présenté le 12 avril 2017 n’évoquaient aucune participation de la communauté de commune à ce projet soit directement en portant le projet, soit par un fonds de concours.

D’autres critères de la Région n’étaient d’ailleurs pas plus respectés. Il aurait fallu que l’aide de la Région n’excède pas la part d’autofinancement du projet. Ce qui n’était pas le cas puisque l’aide de la Région était très supérieure à la part d’autofinancement (390 000 € de la Région pour 135 265,50 d’autofinancement). De plus, l’aide régionale pour les bassins découverts était plafonnée à 300 000 euros alors que selon ce plan de financement elle était de 390 000 euros.

Ce plan de financement présenté et voté le 12 avril 2017 ne pouvait donc qu’échouer. L’équipe Marty n’a visiblement pas pris de garanties suffisantes pour présenter un tel plan de financement.

Mais depuis, l’équipe Marty a tout de même eu une année pour rattraper ces erreurs et présenter un nouveau plan de financement. Pourquoi ne l’a-t-elle fait ? Gagner du temps ? Économiser ?

Les travaux ont donc été retardés et durant ce temps, l’état de la piscine s’est encore dégradé au point d’envisager sa fermeture cet été.

Concernant l’entretien de la piscine les années précédentes, j’ai déjà apporté des précisions dans la note du 3 avril.

 

Et maintenant…

Je ne crois pas à la construction d’une piscine neuve sur Decazeville comme l’a évoqué M. le maire dans la presse lundi. Du moins, pas dans les prochaines années. A moins d’un miracle budgétaire ou d’aides abondantes.

Il convient donc maintenant de tout faire pour que la piscine de Decazeville rouvre à l’été 2019 et donc il est impératif de réaliser des travaux le plus rapidement possible.

On vient de le voir, la constitution du dossier est primordiale et les négociations avec l’Etat, les collectivités locales et les structures susceptibles de cofinancer ce projet doivent être rapidement relancées. J’espère d’ailleurs que c’est déjà en cours.

Le financement du département est acquis, mais il n’est que de 12 %.

Concernant le financement du CNDS, le fait d’être maintenant en ZRR (Zone de Revitalisation Rurale) garantit un peu plus cette participation puisque le CNDS a décidé pour 2018 de cibler ses aides vers les territoires ruraux en difficulté, notamment ceux inscrits dans les ZRR. Cette aide peut même atteindre maintenant 20 % du montant subventionnable et elle reste cumulable avec d’autres aides comme celles accordées au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR).

Une demande de DETR serait également souhaitable.

Les critères des aides régionales ont évolué depuis le 1er janvier 2018.

Il y a maintenant deux niveaux d’aides :

  • Pour les équipement sportifs d’intérêt territorial
  • Pour les équipement sportifs d’intérêt local

Quel que soit le volet de financement régional possible pour ce projet, l’aide de la Région n’excèdera pas la part d’autofinancement du projet et la part de financement de la Région cumulée à celle des autres cofinanceurs ne pourra dépasser 80 % du coût de l’opération.

Cransac - Réseau de chaleur - financement -ML-101108.jpgA défaut de prise de compétence des équipements sportifs, Decazeville Communauté peut également participer à travers un fonds de concours qui consoliderait peut-être la participation de la Région. La communauté de communes du Bassin Decazeville – Aubin avait déjà eu l’occasion d’accorder un fonds de concours pour la chaufferie de Cransac me semble-t-il.

Ce serait certes un précédent avec la nouvelle communauté de communes, mais pourquoi ne pas envisager plus généralement avec des règles précises la participation de la communauté de communes à des fonds de concours ?

Quoi qu’il en soit, il ne faudra pas trainer dans le montage de ce plan de financement et il est donc nécessaire d’avoir rapidement l’accord de tous les financeurs potentiels pour pouvoir voter un vrai plan de financement en conseil municipal.

Il s’agira ensuite de programmer les travaux afin de pouvoir rouvrir la piscine à l’été 2019.

 

* EPCI : Etablissement Public de Coopération Intercommunale

Photos :

1 – Piscine de Decazeville – jlc – licence Creative Commons

2 – Plan financement

3 – Midi Libre du 10 novembre 2008

Atelier Paléographie de janvier 2018
7 avril 2018 – 15 h 55 min | Commentaires fermés sur Atelier Paléographie de janvier 2018

Paléo, CGSA : Transcription du texte proposé le 30 janvier 2018
Deuxième partie, lignes 87 à 231.
26 mars 1744, Contrat de Mariage entre Etienne Marcorelles et Anne Paloc,
(AD 12 E 19363, f°21.)


Paléographie

Rencontres Généalogiques et Historiques de Mauguio – 7 et 8 avril
3 avril 2018 – 20 h 17 min | Commentaires fermés sur Rencontres Généalogiques et Historiques de Mauguio – 7 et 8 avril


Manifestations extérieures

Rencontres Généalogiques et Historiques de Mauguio – 7 et 8 avril
3 avril 2018 – 20 h 10 min | Commentaires fermés sur Rencontres Généalogiques et Historiques de Mauguio – 7 et 8 avril

Le Cercle Généalogique de l’Aveyron sera présent aux 17èmes rencontres généalogiques et historiques de Mauguio (Hérault). Venez nombreux nous retrouver samedi 7 et dimanche 8 avril 2018 de 9h à 18h, Espace Morastel 531 avenue du 8 mai 1945 34130 MAUGUIO.


Manifestations extérieures

Piscine : des précisions importantes
3 avril 2018 – 7 h 56 min | Commentaires fermés sur Piscine : des précisions importantes

Piscine-dkz-310318-3-web.jpg

A la lecture de l’article de presse du samedi 31 mars, on peut s’apercevoir que ce que j’écrivais dans ma note de jeudi concernant l’intervention de M. le maire en conseil municipal du 28 mars sur la possible fermeture de la piscine municipale de Decazeville cet été… et peut-être définitivement, était véridique.

Un seul problème me gène un peu dans cet article, la phrase qui m’est attribuée concernant « la question de savoir si le Bassin a besoin de deux grandes piscines de plein air ». Ce problème a été évoqué par M. le maire lui même lors de son intervention, ce qui laisse bien la possibilité d’une fermeture définitive, tout comme il a évoqué la question de la prise de compétence des bâtiments sportifs par la communauté de communes.

Je reprends ces propos d’autant plus qu’effectivement, je pense également que ces deux questions sont légitimes et ne doivent bien sûr pas être éludées.

Cet article de la presse du samedi 31 mars contredit certains propos et écrits de M. le maire laissant entendre que je diffuserai des « informations non vérifiées et inexactes sur la piscine de Decazeville ».

Je répète que j’avais pris grand soin de noter avec détails les paroles prononcées par M. le maire ce soir là et que je mets un point d’honneur depuis maintenant plus de douze ans que je tiens ce blog à ne rapporter que des faits et paroles que j’ai entendus, lus ou vérifiées… même si cela dérange visiblement parfois.

C’est aussi un dossier que je suis de près depuis des années.

L’erreur de la majorité, pourtant toujours prompte à communiquer, a été de ne pas elle même diffuser cette information donnée par le maire dès la fin du conseil municipal ou le lendemain matin. Peut-être aussi, elle ne souhait pas trop faire de bruit avec cette annonce et elle ne pensait pas qu’elle allait susciter de telles réactions.

 

La majorité lance maintenant une nouvelle polémique, une de plus. Pour elle, cette fermeture pour cet été serait la conséquence du mauvais entretien de la piscine lors des précédents mandats.

D’abord dire que cela fait maintenant quatre ans que la majorité est aux commandes de la Ville et qu’accuser les municipalités précédentes n’est plus vraiment un bon argument.

Il ne faudrait pas que pour cette piscine, la majorité soit en train de refaire le même procès que pour le Musée de géologie où elle accusait les anciennes municipalités de ne pas avoir fait de travaux alors que 82 000 € de travaux étaient programmés sur le budget 2014 pour poser une toiture sur ce musée et que ces travaux n’ont jamais été réalisés. Ce qui a vraisemblablement conduit à aggraver l’état de la dalle de toit jusqu’à l’obligation de fermeture en 2017.

J’ai donc pris un peu de mon temps ce week-end Pascal à revoir les comptes administratifs de la commune depuis 2001. Ce sont près de 700 000 euros qui ont été investis sur cette piscine de 2001 à 2013 concernant des travaux de filtration, de chauffage, de régulation, de revêtements, d’assainissement, d’aménagement de plages et d’abords, d’équipements divers… hors bien sûr entretien courant annuels et fournitures d’eau, de gaz, d’électricité, de produits divers…

Difficile de voir ce qui a été investi depuis 2014 avec l’arrivée de la nouvelle majorité car malheureusement, les comptes administratifs ne détaillent plus les opérations d’investissement ligne par ligne. Mais je ne trouve pas de traces de marchés pour la piscine en 2015, 2016 et 2017 dans la liste des marchés publics éditée chaque année. Ce qui ne veut pas dire que quelques petits travaux n’aient pas été exécutés. Des travaux pour un montant de 37 000 € avaient été par exemple annoncés dans la presse en octobre dernier. Ont-ils été exécutés… ou reportés en attendant le plan global de réhabilitation de cette piscine ?

 

Car oui, nous avions voté à l’UNANIMITÉ un plan de financement ambitieux pour la réfection de la piscine il y a pratiquement un an, lors du conseil municipal du 12 avril 2017. Le coût total avoisinait les 700 000 euros avec des financements extérieurs de près de 80 %.

plan finacement-120417.jpg

Pour présenter un tel plan au conseil municipal, la municipalité avait du avoir quelques garanties des financeurs. Depuis, rien n’a bougé.

On nous explique maintenant qu’il y aurait un problème pour le financement prévu dans la délibération votée le 12 avril 2017, la Région acceptant de financer des projets que si il y a un financement équivalent de la communauté de communes à laquelle est rattachée la commune.

Ce critère existait-il avant la présentation du plan de financement voté au conseil municipal du 12 avril ou est-il apparu depuis, et depuis quand ?

La majorité municipale n’a-t-elle pas trop fait traîner ce dossier ? Cela fait pratiquement un an que nous avons voté ce plan de financement. Ce dossier n’a-t-il pas été mis de côté par les élus, peut-être trop polarisés par les travaux de la rue Cayrade ? Durant ce long temps, sans travaux urgents exécutés, l’état de la piscine s’est vraisemblablement dégradé et on en est au point d’envisager maintenant sa fermeture.

 

Nous en saurons vraisemblablement un peu plus le 9 avril où les élus de la majorité decazevilloise devraient s’exprimer.

La piscine sera-t-elle ouverte cet été ?-CP-310318.jpg