Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Archive par Mois

Article Archive pour novembre 2017

Rodez agglomération : Les futurs chantiers routiers pour aménager la rocade et faciliter la traversée de l’agglomération
23 novembre 2017 – 21 h 54 min | Commentaires fermés sur Rodez agglomération : Les futurs chantiers routiers pour aménager la rocade et faciliter la traversée de l’agglomération

Ces dernières années, la circulation sur la rocade de Rodez n’a fait que se dégrader au fur et à mesure de l’augmentation du trafic automobile. Les habitants de l’agglomération de Rodez et des environs n’en peuvent plus d’être quotidiennement bloqués, notamment aux heures de pointe, en raison de la saturation des divers ronds-points de la […]

Atelier Paléographie
23 novembre 2017 – 14 h 06 min | Commentaires fermés sur Atelier Paléographie

Le, maintenant, traditionnel atelier paléographie aura lieu à 15h00 le 19 décembre.


Activités du cercle

Atelier Paléographie
23 novembre 2017 – 14 h 04 min | Commentaires fermés sur Atelier Paléographie

Le prochain atelier paléographie aura lieu le mardi 28 novembre à 15h00 au local du Cercle


Activités du cercle

Saint Geniez d’Olt et d’Aubrac
18 novembre 2017 – 14 h 21 min | Commentaires fermés sur Saint Geniez d’Olt et d’Aubrac

JOURNEES GENEALOGIQUES DE l’AVEYRON 2018
St-GENIEZ D’OLT et d’AUBRAC (12130) est une commune de la région Occitanie, dans le département de l’Aveyron, arrondissement de Rodez, canton Lot et Palanges, communauté de communes des « Pays d’Olt et d’Aubrac ». La commune est devenue, le 1er janvier 2016, une commune déléguée de la commune nouvelle de Saint-Geniez-d’Olt-et-d’Aubrac.
Les habitants, dits les Marmots sont actuellement au nombre de 2000 environ. Cette population quadruple durant la saison (…)


Canton de Saint Geniez d’Olt

L’Aveyron en 4 secteurs ?
14 novembre 2017 – 11 h 17 min | Commentaires fermés sur L’Aveyron en 4 secteurs ?
L'Aveyron en 4 secteurs ?
Mesdames, Messieurs les présidents de clubs,

Vous aurez à effectuer deux votes importants pour l’avenir de la Pétanque aveyronnaise, lors du congrès départemental à TOURNEMIRE, le samedi 25 novembre 2017 à 14H30.
Outre les bilans traditionnels que vous aurez à valider, ces votes concernent :

1°) – le redécoupage du territoire aveyronnais en quatre secteurs pour 2019
2°) – les modalités d’élection au prochain Comité directeur en 2020

1°) – le découpage en quatre secteurs s’impose, car il y a un trop grand déséquilibre au niveau administratif et sportif entre le district de Rodez et les autres districts. Ce déséquilibre est sensible au niveau du nombre de licences, est sensible au niveau des équipes à qualifier pour les éliminatoires, est sensible au niveau des finances (1 € redistribué par licences seniors aux districts par le Comité aurait pu créer de grosses différences financières si Rodez n’avait pas accepté de partager ce reversement en 6 égalitaire), est sensible lors des élections car organisées comme actuellement (scrutin plurinominal) Rodez pourrait influer à lui tout seul sur le résultat électoral ….
Il faut donc changer notre fonctionnement historique afin d’évoluer et de suivre la démographie départementale. Le Comité a fait le choix de découper l’Aveyron en quatre secteurs avec, en moyenne, 1 000 licenciés en partageant le district de Rodez (voir feuille de répartition des clubs par secteur).
J’ai intitulé ces quatre secteurs :
 

  • QUERCY (Presque tous les clubs du Bassin, une partie des clubs de Villefranche et une partie des clubs de Rodez)
  • AUBRAC (Les clubs du district d’Espalion, une partie du Ruthénois et une partie du Millavois,
  • SEGALA (Une partie du Ruthénois, du Villefranchois, et du St Affricain)
  • CAUSSE (Une partie du Millavois et du St Affricain)
 

Si cette proposition est validée, la mise en place de ces quatre secteurs sera effective pour 2019 avec de nouvelles équipes gouvernantes dans les secteurs proposés, ce qui n’empêchera pas aux anciens responsables de continuer et à des nouveaux de venir nous soutenir.

Une information importante, pour 2019, la Fédération va proposer un Calendrier unique sur toute la France concernant les finales départementales et régionales. Ce qui signifie, vu le projet fédéral (finales départementales entre le 1er avril et le 18 mai) que soit les éliminatoires de secteurs seront maintenus mais en mars, soit ils seront supprimés et les qualifications pour le Comité Régional et le France se feraient uniquement par les finales départementales. Les champions des quatre secteurs pourraient, peut-être, être qualifiés pour les championnats régionaux qui se dérouleraient entre le 18 mai et le 15 juin, si les éliminatoires de secteurs ne sont pas supprimés (TàT, D et T seniors masculins).

Le Comité souhaitant maintenir les compétitions sur tout le département, si les éliminatoires de secteur étaient abolis, les secteurs auraient pour rôle de préparer le calendrier départemental avec les concours officiels et les finales départementales. Ils pourraient également mettre en place des actions qui leurs seraient propres (actions de formations, journées des présidents ….)

2°) – Modalités d’élections

Le Comité, lors du Pré-Congrès, est favorable à un scrutin de liste bloquée pour 2020 (Pour : 12 – Contre : 7)
La liste bloquée permet au président du Comité (Tête de liste) de présenter un projet et de s’engager avec des personnes de son choix partageant ses orientations. Sauf si une autre liste complète se présente, cette modalité évite à des candidats d’être battus et, surtout, de protéger les postes importants du Comité Directeur en ne faisant pas éliminer les candidats aux postes de Président, Secrétaire, Trésorier, Responsables de Commissions ….

Le vote uninominal, comme actuellement, permet à chacun de se présenter et de découvrir d’autres personnes. Le Président supposé peut être battu et il est difficile de présenter un projet collectif dans ce contexte.
Les deux questions qui vous seront posées lors de ce Congrès, par vote (POUR ou CONTRE) seront les suivantes :
 

  • Etes-vous favorable au découpage en quatre secteurs proposé par le Comité ?
  • Etes-vous favorable au scrutin de liste bloquée pour l’élection 2020 ?
 

Je me tiens à votre disposition, si vous souhaitez plus d’informations concernant les deux
sujets évoqués ci-dessus, recevez mes salutations les plus sportives.

Le Président,
Marc NOGARET

 

Finales Coupe d’Aveyron Coupe du Comité
13 novembre 2017 – 23 h 19 min | Commentaires fermés sur Finales Coupe d’Aveyron Coupe du Comité
Finales Coupe d'Aveyron Coupe du Comité
La Coupe d’Aveyron conclue la phase départementale de la Coupe de France des clubs. 53 équipes Aveyronnaises ont prit part à la compétition. Les phases finales ont opposées en demi finale Sébazac PC et La Pétanque Primauboise.

Le club de Sébazac l’emporte d’un point 16 à 15.
La JB Rieupeyrousaine se qualifie pour la finale au dépend de Vailhourles/Villeneuve/Martiel

La finale est remportée par l’équipe de Sébazac 21 à 10

La Coupe du comité

Le Monastère bat Villefranche
St Beauzelly bat Belmont

La finale est remportée par l’équipe du Monastère 18 à 13
 

Finales Coupe d'Aveyron Coupe du Comité

Inauguration du parc photovoltaïque de la Découverte : opération de « greenwashing » de Decazeville Communauté
9 novembre 2017 – 8 h 14 min | Commentaires fermés sur Inauguration du parc photovoltaïque de la Découverte : opération de « greenwashing » de Decazeville Communauté

photovoltaique-decouverte2-160317.jpg

Depuis la genèse de ce projet de parc photovoltaïque jusqu’à sa réalisation, en passant par le choix de l’entreprise, l’enquête publique et les divers permis de construire ou de défrichement… on peut vraiment dire que ce projet a cumulé les atteintes à l’environnement et les entraves à la participation citoyenne.

Passons rapidement sur le fait d’avoir cédé ce projet à une entreprise privée au lieu de le gérer directement en créant une SCIC ou une SEM avec la participations des collectivités locales et des citoyens qui l’auraient souhaité, comme cela se fait maintenant de plus en plus. Nous aurions alors été la première collectivité de l’Aveyron a engager cette démarche innovante. La ville de Carmaux a choisi de créer une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) pour créer des projets d’énergies renouvelables. Rappelons que Carmaux a également repris le Salon Eco-Energies que la communauté de communes Decazeville-Aubin (CCDA) a lamentablement abandonné.

Cette possibilité de parc coopératif ou participatif a été évacuée rapidement à mon grand regret au sein de la commission créée pour travailler sur le projet du parc photovoltaïque.

Comme a été décidé, à l’initiative du président de la communauté de communes et contre l’avis de la commission et du bureau d’études chargé par la CCDA d’accompagner ce projet, le choix de l’entreprise retenue pour construire ce parc. Pourtant, la commission et le bureau d’études avaient choisi le mieux disant selon des critères bien définis dans l’appel d’offre. Les explications alambiquées du président de la communauté de communes ne m’ont bien sûr pas convaincu. L’entreprise évincée arbitrairement par le président de la communauté de communes, car elle ne lui semblait pas “assez solide“ financièrement, vient d’être rachetée par Direct Energie pour 344 millions d’euros.

Passons sur l’enquête publique qui n’a pas servi à grand chose puisque des permis de construire se sont succédés à la suite, modifiant complètement ce projet, le dernier datant de début 2017… une fois le projet pratiquement installé.

Photovoltaique-deboisement.jpgCertaines zones d’implantation qui ne gênaient personnes ont été supprimées (la zone sur le terril de Palayret par exemple) et d’autres ont été étendues, sacrifiant des forêts plantées il y a une vingtaine d’années et supprimant, à l’initiative de la communauté de communes, des chemins très fréquentés par les promeneurs et les randonneurs malgré mes interventions et celle de l’Association de Sauvegarde et de Gestion de l’Environnement d’Aubin.

Tout cela avec le désintérêt et l’atonie des élus decazevillois pourtant alertés en conseil municipal.

Disons le tout clair, le Parc intercommunal a été massacré par ce projet. 

Mais ce n’est pas tout.


photovoltaïque-ladecouverte-panneau-chantier.jpgOn peut également dire que le volet social et économique a été complètement oublié dans ce dossier. C’était pourtant un point important de ce projet. Alors que l’on nous avait promis lors de la phase du choix de l’entreprise retenue pour porter ce projet que certaines entreprises du Bassin pourraient participer à sa construction, cela n’a malheureusement pas été le cas. Il suffit de regarder le panneau de chantier. Pas une seule entreprise du Bassin. Non pas que nous n’ayons pas sur le Bassin d’entreprises à même de réaliser certains travaux, mais le choix de Valeco était visiblement de réaliser des économies, notamment sur la main d’œuvre, et de travailler avec des entreprises avec qui elle a sûrement l’habitude de travailler. Fussent-elles espagnoles, polonaises ou d’autres entreprises avec des travailleurs détachés payés au rabais.

Je ne vais épiloguer sur le volet pédagogique qu’aurait pu apporter ce parc. Il va être réduit un minimum.

Certains, lors de l’inauguration de ce parc, vont sûrement vanter les retombées économiques de ce parc. Mais elles seront minimes et il y avait surtout beaucoup mieux à faire.

Il faudra bien tirer un bilan de la conduite de ce projet par la communauté de communes, mais aussi par la mairie de Decazeville qui ne s’est pas montré des plus actives dans ce dossier. Visiblement, la mairie préfère le jet ski sur le lac ou les motos sur les pentes pour le parc intercommunal.

Malheureusement, les élus locaux semblent prendre les mêmes mauvaises méthodes pour imposer le projet Solena à Viviez et Aubin.

Sauf que là, la résistance des habitants s’organise. Comme elle s’organise contre la TEOM (taxe d’enlèvement des ordures ménagères)

agenda 21 -Cransac3.jpgIl serait peut-être temps pour ces élus de tout arrêter et de revenir à un vrai dialogue avec les habitants tel qu’il avait été par exemple installé pour la construction de l’Agenda 21 du Bassin. Il est vrai que c’était à une autre époque… et avec d’autres élus.

 

La nature, plus forte que la bêtise et la cupidité ?

serapias-nauquière-0517.jpgJe me suis rendu au printemps dernier sur le plateau de Nauquière pour voir si les orchidées que j’avais répertoriées avant la construction du parc photovoltaïque étaient encore là.

Certaines y étaient, malgré le trou réalisé pour la pose d’un poteau accrochant le grillage cernant le parc et le passage des engins de travaux publics. D’autres ont disparu.

 

Heureusement, il existe des territoires où les élus ont tout compris et favorisent des projets citoyens :

Céléwatt -Créons ensemble une grappe de parcs solaires.jpgLors des Rencontres TEPOS à Figeac en septembre dernier, j’ai apporté ma petite pierre à un projet citoyen intéressant en prenant des parts sociales dans la SCIC Céléwatt. Cette société coopérative a pour projet l’installation d’un parc photovoltaïque citoyen dans la vallée du Célé à Brengues.

Brengues.jpgLa Région Occitanie aide ce projet. Lors du Salon Energaïa 2016 à Montpellier, sa vice présidente chargée de la transition écologique et énergétique, Agnès Langevine, appelait de ses vœux le développement d’une démocratie énergétique : « Nous allons passer d’une époque avec des grands opérateurs qui repéraient des gisements, venaient démarcher des élus avec une population qui souvent subissait ces grands projets, à l’inverse : des projets d’abord portés par les citoyens et les communes pour qu’elles retrouvent la main sur leur indépendance énergétique et que cela crée de l’emploi ».

Tout est dit.

Enercoop Midi-Pyrénées, dont je suis client et sociétaire est aussi partenaire de ce projet à Brengues, projet que vous pouvez vous aussi rejoindre en devenant sociétaire.

Voilà un projet dont j’irai avec plaisir à l’inauguration.

Trois petits textes relevés sur Lédergues (AD12) sur l’insécurité concernant le canton de réquista
8 novembre 2017 – 16 h 12 min | Commentaires fermés sur Trois petits textes relevés sur Lédergues (AD12) sur l’insécurité concernant le canton de réquista

Pour commencer Lédergues, village de tous les risques !
Une fâcheuse posture
Lédergues 20 septembre 1779, le Sieur Bourdiol Jean d’Espalion, se présente pour percevoir le recouvrement du droit de commune de paix faisant partie des droits domaniaux. Une émeute des plus furieuses s’élève et le susdit  » fut obligé de se retirer chez un de ses amis pour se soustraire à la fureur populace et qui fut même poursuivi par plusieurs comme un voleur et qu’il nomme en temps et lieu que le sieur Goulesque du (…)


Communications et conférences

Essor du vélo dans nos villes et sécurité routière
5 novembre 2017 – 9 h 04 min | Commentaires fermés sur Essor du vélo dans nos villes et sécurité routière

Sens interdit, sauf cycliste-A4.jpg

Le Cerema, Centre d’Etudes et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement, est un établissement public à caractère administratif (EPA) sous la tutelle conjointe du ministère de la Cohésion des Territoires et du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire.

Il est un centre de ressource indispensable pour les collectivités locales et leurs élus. Il participe également à la formation des professionnels, des élus, des associations dans les nombreux domaines dont il s’occupe. C’est notamment le cas pour tout ce qui touche à la mobilité tant des personnes que des marchandises.

Je participe régulièrement depuis des années aux journées d’échanges que le Cerema organise dans tout le grand sud-ouest dans le cadre de « Une voirie pour tous ». Ces journées sont très riches. Elles permettent de faire un point sur la législation qui évolue en permanence dans ce domaine et sur les pratiques qui évoluent également, suivant notamment cette législation, mais allant parfois au delà, la loi mettant parfois du temps à rejoindre la pratique.  

Le Cerema vient d’éditer une série de fiches téléchargeables concernant l’évolution du code de la route en faveur des piétons et des cyclistes.

Certaines me semblent importantes pour nos petites villes et bourgs aveyronnais. Faciliter les déplacements des piétons et des cyclistes devrait être au cœur des politiques de mobilité de nos territoires.

D’autant plus que certains aménagements ne demandent pas beaucoup d’investissements financiers pour un meilleur partage de la voirie et des espaces publics entre tous les usagers.

Les fiches sur le double sens cyclable, la zone de rencontre, la zone 30 ont retenu toute mon attention, parce que ces aménagements constituent le minimum pour une circulation apaisée dans nos centres villes et centres bourgs et peuvent éviter de nombreux accidents.

Ces aménagements ont aussi bien sûr un impact positif sur la qualité de vie en matière notamment d’environnement sonore et de qualité de l’air.

La révision du Plan Global de Déplacements et du Schéma des Modes Actifs sur le territoire de Decazeville Communauté est une chance pour intégrer ces nouvelles recommandations du code de la route.

Alors, on s’y lance sur le Bassin ?

 

Plus de villes cyclables :

barometre-villes-cyclables.jpg

Amis cyclistes du Bassin, vous pouvez toujours répondre à un questionnaire sur le baromètre des villes cyclables pour exprimer votre avis sur la cyclabilité de nos villes, notamment Decazeville. Déjà cinq personnes du Bassin ont répondu à ce questionnaire. Rejoignez-les en répondant à votre tour à ce questionnaire.

 

Rue Cayrade : toujours la vitesse !

Encore une sortie de route rue Cayrade.jpeg

Une nouvelle sortie de route s’est déroulée avant hier dans la rue Cayrade, au même endroit des deux précédentes. Sans vouloir remettre en cause la bonne volonté des services de l’Etat et de la police locale qui a fait dernièrement une opération de sensibilisation par des contrôles de vitesse, la solution ne viendra que par des aménagements obligeant à réduire la vitesse et dans un meilleur partage de la voirie par tous les usagers de cette rue. Le code de la route le recommande : la voirie sur cette zone doit être aménagée de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

Cette rue mise en double sens cyclable éviterait des grands détours aux cyclistes et obligerait les voitures à adopter un comportement prudent et respectueux des autres usagers, notamment les plus vulnérables, piétons et cyclistes. Son aménagement en zone de rencontre me semble aussi indispensable tant pour la sécurité routière que pour l’essor de la fréquentation commerciale et la qualité de vie dans cette rue.

Zone de rencontre - Piétons d'abord-A4.jpg

Zones 30,  - des rues plus sûres et un cadre de vie plus agréables.jpg

Photos :

– 3 fiches du Cerema

– Article de La Dépêche du Midi du 4 novembre 2017

– Baromètre des villes cyclables – ©FUB

CRC 2
4 novembre 2017 – 21 h 45 min | Commentaires fermés sur CRC 2
Samedi 04 novembre 2017 : l’accès au site officiel de la Commission Territoriale MP  pour la mise à jour des résultats  étant indisponible, les résultats du classement en CRC2 sont relayés à tous les Comités de Midi-Pyrénées.Classement à l’issue du dimanche 29 octobre 2017.
 
 
  • Suite à la décision prise par la commission territoriale de considérer que le club d’Argeles est en forfait général (forfait sur 2 matches la première journée plus forfait sur le 9° match après abandon), tous les résultats des rencontres impliquant ce club ont été annulés et le classement refait en conséquence.