Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Les verts

Bordeaux : formation pour élus et Journées d’Été des écologistes

Déposé par dans 27 août 2014 – 17 h 53 minPas de commentaire

bordeaux.JPGLa semaine passée a été plutôt studieuse puisque j’étais à Bordeaux, d’abord pour suivre des formations destinées aux élus, puis ensuite pour participer aux Journées d’Été d’Europe-Écologie – Les Verts.

Le thème général des formations pour élus dispensées cette année dans le cadre de l’Université du Cédis était : Les élu-es locaux, au cœur de la transformation des territoires.

cedis bdx - PLUi -200814.jpgEt je dois avouer que les ateliers que j’avais choisis allant de la gestion de l’eau, aux villes en transition en passant par les politiques de déplacement, les PLUi, l’habitat participatif, l’urbanisme au service du développement durable… étaient tous très instructifs et très denses. Le choix des intervenants : universitaires, professionnels, consultants de bureaux d’études, responsables associatifs, élus expérimentés, auteurs d’ouvrages spécialisés… font de ces formations des outils indispensables pour des nouveaux élus, et il y en avant de nombreux cette année, mais aussi pour les élus expérimentés qui se perfectionnent sur certains sujets.

C’est aussi un moment pour échanger entre élus écologistes sur les avancées qu’ils ont pu réaliser dans les municipalités où ils siègent. Et globalement, le bilan est maigre. Les rapports de force avec notamment le Parti Socialiste ne nous sont pas favorables d’autant plus que la plupart des élus socialistes, cernés en permanence par tous les lobbies productivistes, ne voient pas l’urgence à agir pour mettre en place d’autres politiques plus écologiques et sociales.

Mais ils ne sont bien sûr pas seuls. Nous n’avons pas non plus à espérer des élus de droite ou du centre. Le retour de la voiture dans les centres villes des communes gagnées par la droite aux dernières élections municipales que je dénonçais dans une note précédente est bien réel. Et mes collègues de Toulouse, d’Anger et d’autres villes en ont témoigné.

 

Les ateliers des Journées d’Été sont eux aussi d’une grande qualité.

J’ai participé à un atelier pour mieux connaître la proposition de loi de la députée Laurence Abeille sur les ondes électromagnétiques. Et bien, malgré sa persévérance, c’est pas gagné ! Les lobbies des installateurs de téléphonie mobile sont omniprésents à l’Assemblée Nationale ou au Sénat. Les témoignages de Catherine Gouhier de la CRIIREM, d’Etienne Cendrier des Robins des Toits, de l’eurodéputée Michèle Rivasi et de la députée Laurence Abeille sont édifiants, comme l’est celui de personnes souffrant d’électro-hypersensibilité. Quoi qu’il en soit, EELV est le seul groupe au parlement à se battre pour limiter le seuil d’exposition de ces ondes qui nous cernent. Ca été l’occasion de connaître aussi le cheminement d’une proposition de loi entre l’Assemblée Nationale et le Sénat et de connaître toutes les astuces et manipulations pour mettre une proposition de loi aux oubliettes. Heureusement qu’il y a des députés comme Laurence Abeille !

 

e-car -transgironde.JPGMon intérêt pour tout ce qui touche à la mobilité a été assouvi. En plus de l’atelier du Cédis sur les déplacements, j’ai d’abord assisté à un atelier sur les compétences régionales en matière de transports et le chamboulement que la réforme territoriale va mettre dans ce domaine. En effet le conseil régional verra ses compétences élargies aux routes, aux transports départementaux, aux transports scolaires, aux ports et aux aéroports. Mais avec quels financements et quelle proximité ?

Les intervenants étaient de qualité puisque à côté de Bruno Duchemin du CESE, il y avait Jean-Marc Janaillac, PDG de Transdev et préisdent de l’UTP, Christian Boucarel de la FNAUT Aquitaine, le sénateur EELV Ronan Dantec et Jean-Yves Petit, vice président EELV de la Région PACA. Interventions de qualité suivies de questions pertinentes. Le VT interstitiel contenu dans la réforme ferroviaire fait couler beaucoup d’encre mais il faudra bien trouver des financements pour financer toutes ces futures compétences que les départements, imitant en cela l’Etat, devront céder sans pour autant donner les moyens financiers qui vont avec. Concernant les routes départementales, il y a peut-être un espoir de voir des aménagements cyclables en Aveyron si la Région a la compétence. Parce que le Conseil Général de l’Aveyron ne connaît pas les vélos. Pour les élus et techniciens de cette collectivité, il n’y a que voitures et camions qui comptent.

Un peu plus haut dans cette note, la photo du e-car du réseau TransGironde montre le choix fait par ce département de développer un vrai réseau de transport avec des Car à Haut Niveau de Services. On voit là tout le retard de l'Aveyron.

Samedi dernier était le jour du vélo aux Journées d’Été. Et il faut dire que Bordeaux et les communes limitrophes sont dans ce domaine au bon niveau. Mon vélo pliant m’a bien servi. Il faut dire que faire du vélo en toute sécurité est primordial et sans aménagements cyclables, difficile de développer ce mode de transport.

vélo-JDE-bdx-230814.jpgLe thème de l’atelier était « Le vélo, premier mode de transport de demain ? ». Avec là aussi des intervenants de qualité : Dominique Lebrun, coordonnateur interministériel pour le développement du vélo ; Jean-Marie Darmian, président du Club des Villes et Territoires Cyclables, venu en voisin de Créon où il est maire : Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris chargé de toutes les questions relatives aux transports, à la voirie, aux déplacements et à l’espace public ; Françoise Coutant, vice-présidente de la Région Poitou-Charentes, chargée des transports.

L’occasion pour Dominique Lebrun de nous présenter le PAMA, Plan d’Actions des Mobilités Actives (vélo et marche à pied). Un premier pas vers une politique vélo, mais beaucoup reste à faire.

Jean-Marie Darmian a d’abord confirmé le retour de la voiture dans les villes principalement gagnées par la droite.

Il a aussi noté des relations difficiles avec la SNCF que ce soit pour le transport des vélos dans les trains que pour l’installation de box sécurisés aux gares.

Mais pour lui, et je pense qu’il a raison, une politique vélo ne se fera qu’avec un changement complet de mentalité et de gouvernance impliquant les habitants ainsi qu’un partage évident de l’espace public.

 

Enfin, je me suis intéressé au revenu de base en participant à un atelier sur ce thème en duplex avec la Dordogne où se déroulaient l’Université d’Été du Revenu de Base. Le sénateur EELV Jean Desessard qui était porteur de la motion adoptée en novembre dernier par le conseil fédéral d’EELV a chiffré la mise en place d’un tel dispositif et comment le financer.

 

Concernant l’ambiance de ces Journées d’Été, et bien je m’attendais à pire. D’abord, contrairement à mes craintes, il y avait beaucoup de monde. Preuve que notre situation n’est pas si désespérée que ça. Des débats intéressants et des plénières de qualité que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

Une Cécile Duflot en pleine forme qui a montré, et on le voit encore plus aujourd’hui, qu’elle a eu raison avec Pascal Canfin de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls.

J’ai rencontré dans les ateliers des sénateurs, députés nationaux et européens EELV très actifs, de même que de nombreux élus et militants qui ont envie de se battre pour changer notre société.

monique larzac.jpgEt bien sûr aussi, musique et fête pour les quarante ans de l’écologie politique magnifiquement illustrés par une BD « La vie de Monique ou 40 ans d’écologie politique ». Du naufrage du Torrey Canyon au Larzac, de mai 68 à la Gueule Ouverte, de la campagne présidentielle de René Dumont à celle de Noël Mamère, de Plogoff à Creys-Malville en passant par le Rainbow-Warrior et Tchernobyl, de Lalonde à Waechter, de Marie-Christine Blandin à Cécile Duflot en passant par Dominique Voynet…  

monique dany.jpeg40 ans de petites histoires qui ont fondé la grande histoire de l’écologie politique. Tout cela magnifiquement écrit avec beaucoup d’humour et de sensibilité à la manière d’un road-movie et illustré par des dessins très ligne claire d'Antoine Moreau-Dussault.

Photos : jlc et EELV pour les reproductions du livre La vie de Monique

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 


En savoir plus : Vivre à Decazeville et sa région

Vous serrez aussi intéressez par : ,,,