Actualités

Retrouvez toutes l’actualités de l’Aveyron, par l’intermédiaire des flux RSS des quotidiens aveyronnais

Loisirs

Toutes les sorties à faire sur le département

Politique

Sports

Toute l’actualité sportive du département

Vidéos

Toutes les vidéos parlant de l’Aveyron sur Youtube

Accueil » Actualités, Aveyron, Radio Totem

Redécoupage des cantons : les précisions d’Anne-Marie Escoffier

Déposé par dans 4 décembre 2013 – 13 h 01 minPas de commentaire
Face aux accusations dont elle a été l’objet sur le redécoupage cantonal en Aveyron, la Ministre déléguée chargée de la Décentralisation a tenu à apporter les précisions suivantes : Tout d’abord, Anne-Marie Escoffier souhaite rappeler que le projet de redécoupage a été établi par le Ministère de l’Intérieur et non par ses services. Ce projet a, comme dans chaque département, été adressé pour observations au Président du Conseil général par le Préfet.   Ce redécoupage intervient en application de la loi du 17 mai 2013 relative à l’élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, qui a posé le principe de l’élection des conseillers départementaux dans des cantons redessinés autour d’un binôme homme-femme. Il s’agit là du moyen retenu par le Gouvernement pour assurer la parité au sein des conseils généraux, alors qu’aujourd’hui seules 5 femmes président un conseil général contre 96 hommes.   La loi fixe le nombre de cantons dans chaque département. Elle prévoit également que la délimitation des nouveaux cantons s’opère sur des bases démographiques, aucun d’entre eux ne devant, au sein d’un même département, s’écarter de plus de 20 % de la moyenne départementale : telle est la règle posée par la jurisprudence du Conseil d’Etat, sous le contrôle duquel seront pris les décrets de redécoupage.   S’agissant de l’Aveyron, le redécoupage aura pour conséquence de réduire le nombre de cantons de 46 à 23. Il doit permettre de mettre un terme à la situation actuelle, où le nombre d’habitants par canton varie de 865 (Saint-Chély d’Aubrac) à près de 23 000 (Rodez Ouest).   Actuellement, la majorité départementale s’appuie sur des cantons qui rassemblent seulement 35 % de la population de l’Aveyron (96.000 habitants), quand les cantons détenus par la gauche représentent 65% de la population (180.000 habitants). 18 des 20 cantons les moins peuplés sont détenus par la majorité, quand l’opposition détient 11 des 12 cantons les plus peuplés.   La refonte de la carte cantonale de l’Aveyron est exclusivement guidée par la nécessité de réconcilier la composition de l’assemblée départementale avec l’égalité des citoyens devant le suffrage, principe constitutionnel que nul élu ne saurait contester.  
En savoir plus : Radio Totem - Journal - Aveyron

Vous serrez aussi intéressez par : ,,,